Arrêtes de t'excuser d'exister ! [ BienEtremag.com ]
Document sans nom

Affichez votre service ici

 
Document sans nom
 
bien être et développement personnel
   
 
 
 
   
 
Infos
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 
Chroniqueurs
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 
Thématiques
 
 
 
 
 
 
 
   
 
Au travail
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Méthodes
 
 
 
 
 
 
 
 
Ressources
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Services
 
 
 
   
 
A propos de ce site
 
 
 

Accueil Tous les articles Document sans nom
 RECHERCHER UN SUJET
 NEWSLETTER GRATUITE
 

Une publicité est non compatible avec l'éthique de ce site ? Alertez-nous.

 

Imprimez l'article Envoyez cet article à un ami

 

Arrêtes de t'excuser d'exister !

Document sans titre

Par Françoise Wybrecht – www.ioda-net.ch

Excusez-moi, je ne m'adressais pas à vous. Mais si, tout compte fait, peut-être auriez-vous un instant ? Pouvez-vous réfléchir aux gens que vous cottoyez quotidiennement, votre famille, vos amis, vos collègues ? En connaissez-vous beaucoup qui sont là, juste présents ? Vrais, authentiques, entiers, naturels, vivants, quel que soit le terme utilisé.

Alors évidemment, nous avons des circonstances atténuantes, des tas de raisons et d'explications logiques à ces comportements excessifs. Nous avons appris à obéir, à faire plaisir aux autres, à respecter des normes, à sourire même si le coeur n'y est pas. Mais parfois, l'excès atteint un seuil : STOP ! Arrêtes de t'excuser, de te cacher, de te justifier, de te voiler la face.

L'autre va-t-il cesser de t'aimer si tu exprimes ton désaccord ? Tes amis vont-ils te rejeter si tu refuses une invitation sans une bonne raison ? Vas-tu perdre ton emploi si tu reconnais une incompétence ? Peut-être. Peut-être pas. Ces questions ne peuvent être résolues aussi simplement.

Reconnaissons déjà les avantages évidents à passer inaperçu(e), à se noyer dans une foule, à faire partie d'un groupe. Ah que la fusion est douce ! L'autre me rassure, le groupe me réconforte.

Et il y a encore mieux. Avez-vous remarqué la grande tendance actuelle sur Internet ? L'emploi de la première personne du pluriel : nous vous proposons ceci, nous faisons cela ... Et si vous cherchez «qui se cache derrière le nous ?», vous trouvez une personne seule. Aurait-elle respecté des nouvelles recommandations marketing ? A défaut de réalité, donnez l'illusion d'être nombreux. Sinon vous ne faites «pas le poids».

Soyez forts (évitez de le prendre au premier niveau, celui du poids), positifs, beaux, parfaits. Et plus la liste augmente, plus le pauvre petit être humain culpabilise. Il fait son maximum pour être à la hauteur, pour assumer ses fonctions, pour gérer sa vie et pour camoufler ses limites.

On a toujours tort d'essayer d'avoir raison
devant des gens qui ont toutes les bonnes raisons
de croire qu'ils n'ont pas tort !
[Raymond Devos]

L'union fait la force ! Nous sommes deux, j'appartiens à un groupe, je suis reconnu(e). Je peux enfin commencer à exister, à donner un avis, et si le groupe est important, aller jusqu'à affirmer détenir des vérités.

Trop ou trop peu, le résultat est le même ! Nous renonçons à notre pouvoir d'être humain, d'être différent, d'exister. Et ce n'est pas la faute de l'autre ou du groupe. Quotidiennement, nous faisons des choix, qui nous épanouissent ou nous fragilisent, nous libèrent ou nous emprisonnent ...

- OK. En théorie, je suis d'accord avec ce constat. Mais concrètement, c'est trop difficile d'exister. Après tout, c'est amusant de faire partie d'un groupe, d'exister grâce aux autres. Je ne prends aucun risque, je suis le mouvement. Et si ce n'est pas le bon, je ne serais pas seul(e) à me tromper. Je ne trouve pas de bonne raison de changer.

C'est évident. Tout est relatif. Ce sont des questions d'espace et de temps, d'équilibre et d'excès.
Simple prise de conscience ou goutte d'eau qui fait déborder le vase, il arrive que le besoin de reconnaissance perde son sens. A trop nier ses envies, on découvre l'ennui. La peur du rejet gagne du terrain. Plus je m'excuse, plus je m'enfonce. Plus j'attends l'amour, plus il m'évite. Plus j'échoue, plus je m'en veux. Et soudain, je me retrouve seul(e), perdu(e) dans la foule.

Bonne nouvelle ! Enfin une opportunité d'exister, d'écouter ses envies, de se respecter, d'aimer ses imperfections, d'inverser la tendance, d'être entier, d'être humain. Waouh ! Je peux respirer sans me justifier, rire sans raison, pleurer sans culpabiliser, savourer l'instant sans planifier l'avenir, sourire à un inconnu sans arrière-pensée, marcher sous la pluie sans regarder mes pieds, aimer sans attente ...

Etre, vibrer, vivre ! Et choisir ...
Et je peux même m'excuser d'exister, où est le problème ?

Françoise Wybrecht – 04.08.08 – www.ioda-net.ch

 

 
       

 

Document sans titre
BienEtreMag | Nous contacter | Régie publicitaire Publicités Google | CGU et mentions légales | Réf Réf | Echange de liens | Gay

© Bienetremag.com 2005-2012 - Email : bienetremag(at)gmail.com
BienEtremag est un portail sur le bien être et le développement personnel dans différents thèmes : préparation à le retraite, gestion du stress, coaching de dirigeants

INFORMATIONS : Tous les articles | Scientifiques | Interviews | Santé | Alimentation | Sport | A méditer

PRATICO-PRATIQUE : Personnel | Professionnel | Who's-who | Tests | Coaching par téléphone | Lieux de ressourcement | Stages | Club BienEtremag

STAGES et FORMATIONS : Personnel | Professionnel

DOSSIERS : Les gestes anti cancer

METHODES DE DEVELOPPEMENT PERSONNEL : Coaching | Ennéagramme | PNL | EMDR | Méditation | Autres

 En cas de malaise ou de maladie, consultez d'abord un médecon ou un professionnel de la santé en mesure d'évaluer adéquatement votre état de santé. En utilisant ce site, vous reconnaissez avoir pris connaissance de l'avis de désengagement de responsabilité et consentez à ses modalités. Si vous n'y consentez pas, vous n'êtez pas autorisé à utiliser ce site. Nous n'exprimons aucune opinion concernant les annonces google.